Rechercher

La maison kangourou

On entend de plus en plus parler du concept de maison kangourou en Belgique. Découvrons de quoi il s'agit et à quels enjeux cela peut répondre.


La maison kangourou, une nouvelle manière d’habiter ?


Prenez, d’un côté, des seniors en forme qui ne sont pas prêts pour la maison de retraite et, de l’autre, des jeunes qui doivent de plus en plus montrer patte blanche pour acquérir un bien. Mélangez le tout et vous obtenez la maison kangourou : une maison pensée pour faire cohabiter jeunes et seniors en toute autonomie.


Ce concept vient d’Australie et a pris le nom de l’animal national emblématique : le kangourou, qui garde son petit dans sa poche. Ce type d’habitation possède des entrées indépendantes afin que deux familles puissent cohabiter sur un même terrain en partageant un espace commun.


Parfois, cela permet d’accueillir des parents plus âgés pour s’en occuper plus facilement, mais dans bon nombre de cas, les cohabitants ne se connaissent pas forcément au préalable. En effet, cela intéresse de plus en plus des retraités dont la maison, beaucoup trop grande pour eux, est adaptée pour profiter également à une autre famille.




Maison kangourou : en Belgique, le phénomène se développe


Sur ce petit territoire qu’est la Belgique, la maison kangourou présente de nombreux avantages et cette tendance prend de l’ampleur. Il y a même de plus en plus de maisons kangourous à vendre en Brabant wallon.


Avec les enjeux de vieillissement et de densité de la population, ce concept fait tout à fait sens et permet en plus de rationnaliser les dépenses en énergie et de limiter l’utilisation de nouvelles ressources. Outre l’avantage financier du partage de dépenses, il favorise aussi la solidarité intergénérationnelle et l’échange de services.




Quelques règles pour la maison kangourou en Belgique


Bon à savoir : transformer son habitation en maison kangourou ne nécessite pas un permis de bâtir (sauf si une extension est nécessaire), un simple avis suffit.

Il y a toutefois quelques règles. On considère que la maison kangourou se compose d’un espace principal et d’un espace subordonné.

- le logement subordonné ne doit pas représenter plus d’un tiers de la superficie totale du bien

- il doit être aménagé pour deux personnes maximum.

- logement principal et subordonné doivent appartenir à un seul propriétaire.


A la recherche d’une maison kangourou à vendre dans le Brabant wallon ?

Contactez-nous !

Maison-Blanche_RGB_L_GW.png
Maison-Blanche_RGB_L_GW.png